Ce mois-ci débute la quatrième phase de l’alimentation infantile. Et grand changement pour Bébé à 9 mois : vous pouvez désormais lui donner des morceaux, et ce, même s’il n’a que 2 à 6 dents. Toutefois, certains auront déjà commencé l’intégration des morceaux dès le mois dernier. Eclairages des pédiatres Sylvie Hubinois et Alain Bocquet de l’Afpa.Sommaire

Alimentation bébé 9 mois

Les aliments à introduire

  • Semoule fine
  • Riz
  • Tapioca
  • Polenta
  • Patate douce
  • Légumes secs mixés
  • Herbes aromatiques

Les 4 repas de Bébé

Le matin : 1 grand biberon (240 ml d’eau + 8 mesures arasées de lait infantile 2ème âge). Autre option : un biberon de 250 ml de lait 2ème âge liquide. Ajoutez-y 1 ou 2 cuillères à soupe de céréales 2ème âge au cacao.

Le midi : 200 à 250 g de légumes cuits à la vapeur, sans ajout de sel. Ajoutez 1 cuillère à café d’huile végétale crue (colza ou noix de préférence), une noisette de beurre ou de crème fraîche cru(e). A ce stade, vous pouvez ajouter1 tiers de glucides complexes (sucres lents) parmi les légumes (semoule fine, riz, polenta) ou des légumes secs (lentilles, pois chiches, haricots secs, fèves, etc.) mixés.

N’hésitez pas à changer de légumes tous les jours. A 9 mois, intégrez des produits de plus en plus goûteux. Si votre bébé refuse un aliment, proposez-lui à nouveau le surlendemain. Il faut en moyenne une dizaine de jours après le premier refus initial pour qu’un enfant accepte une nouvelle saveur.
Côté protéines, mixez 10g de viande ou de poisson. Vous pourrez également opter pour ou un quart d’œuf ou des fruits de mer cuits mixés. Complétez le repas avec 20 g environ de fromage (fromage à pâte molle ou fromages pour enfant) et un dessert de fruits crus écrasés.

Au goûter : un laitage pour bébé et un demi-biberon de lait + un biscuit pour bébé + une compote de fruit. Vous pouvez désormais donner à votre bébé des pâtisseries contenant des fruits à coque finement écrasés (noix, noisette, amande…).

Au dîner : une purée de légumes à la cuillère (entre 100 et 200 g selon l’appétit de votre enfant) avec éventuellement un peu de fromage râpé + un  biberon de 150 à 240 ml avec des céréales 2e âge avec gluten. Autre option : un biberon de soupe. Pour le dessert, une compote de fruits.  

Proposez de l’eau à votre bébé entre les biberons et durant les repas.

Si votre bébé est encore allaité, remplacez les biberons par des tétées. Vous pourrez également lui donner le sein avant ou après le repas. 

Gardez en tête qu’il ne s’agit que de moyennes. Certains enfants mangeront moins et d’autre plus.

Commencez les mélanges

Si jusqu’ici, vous donniez les différents légumes de manière isolée, de sorte à ce que votre enfant découvre chaque goût, dès 9 mois, vous pourrez commencer à faire des petits mélanges. N’hésitez pas non plus à ajouter des herbes aromatiques (aneth, persil, romarin) dans le plat principal et des épices telles que la vanille ou la cannelle dans les desserts. Il s’agira de donner progressivement une alimentation la plus colorée possible pour développer la notion de plaisir de manger. D’ailleurs, nommez les aliments lors des repas. Une manière pour votre enfant d’apprendre le nom des aliments et de les apprécier davantage.

La supplémentation en vitamine D

Votre bébé est supplémenté en  vitamine D. Ces gouttes quotidiennes favorisent l’absorption du  Calxium par l’organisme. Cette supplémentation permet aussi de fixer le calcium sur les os.

Bébé commence à manger des morceaux

A partir de 8-9 mois, vous pourrez intégrer des petits morceaux dans l’alimentation de votre enfant. Seule précaution : les mettre dans une assiette séparée. Ne les mélanger surtout pas à la purée ou à la compote, auquel cas, l’enfant se retrouverait avec deux textures différentes dans la bouche. En plus d’être désagréable pour lui, cela peut également augmenter le risque d’étouffement. Si vous achetez des plats pour bébés préparés, évitez celles mélangeant les deux textures.

A noter : C’est à l’enfant de prendre les morceaux avec ses doigts. Pas de cuillère donc ! “Il sait ainsi ce qu’il porte à la bouche. Il se prépare à mâcher avec ses gencives. Les parents pourront opter pour des morceaux de pêche, de bananes ou de légumes cuits. On évitera en effet les pommes ou la carotte crue, encore trop dures pour lui à cet âge”, précise Alain Bocquet.