Si son odeur forte et sa saveur particulière peuvent rebuter quelques personnes, il est aussi reconnu depuis des siècles pour ses vertus santé…

1- L’ail pour préserver le cœur.

Plusieurs études ont démontré qu’à partir de une à deux gousses consommées crues par jour, l’ail améliorait la fluidité du sang, évitant ainsi la formation de caillots qui risquent de boucher les artères, et donc de provoquer un infarctus.

2- L’ail pour rester mince

Non seulement, l’ail relève les plats tout en ayant un apport calorique presque nul, mais en plus, il est diurétique. Riche en fructosanes et en potassium, il stimule le métabolisme.

3- L’ail pour rester jeune

Pour ça, remerciez ses antioxydants, notamment le sélénium, qui aident la peau à se protéger contre les méfaits du soleil. L’ail est également très riche en vitamine C, indispensable pour l’énergie, et en vitamine B6, qui favorise une bonne gestion du stress – grand responsable du vieillissement.

4- Bactéries et infections

L’allicine contenue dans l’ail est antibactérienne et anti-infectieuse. Une découverte que l’on doit à Louis Pasteur en 1858, qui se serait rendu compte qu’en les aspergeant de jus d’ail, les bactéries mouraient.

5- Un anti-cancérigène notoire

Consommé de manière significative, c’est-à-dire entre une et deux gousses d’ail par jour, l’ail réduit les risques de cancer de l’estomac, de la gorge, de l’œsophage, du côlon, ou encore de l’ovaire. Et tout cela grâce à ses composés sulfurés, dont l’allicine déjà citée plus haut pour ses propriétés antibactérienne et anti-infectieuse, qui se libèrent lorsque l’on hache, coupe, ou écrase les gousses d’ail.

Revers de la médaille : ce sont ces mêmes substances qui sont responsables de son odeur entêtante, mais que certains adorent.

Consommons l’ail pour une meilleure forme.